Stimuler et masser le point G : comment s’y prendre ?

Au sein d’un couple, s’offrir mutuellement du plaisir durant l’acte sexuel est essentiel. Cela permet notamment de garder un bon équilibre dans la vie des amoureux en général. Afin de favoriser la stimulation de la jouissance sexuelle de la gent féminine, le point G est l’élément à connaître. Si vous arrivez à le trouver et à l’utiliser à « bon escient », vous serez sans doute le meilleur partenaire qui soit ! Cependant, d’après certains mythes, il est impossible d’identifier ce point. Certains prétendent même qu’il n’existe pas. Mais en fait, il s’avère que le point G existe bel et bien. Malheureusement, beaucoup de femmes ne retrouvent pas leur point G. Mais de quoi s’agit-il réellement ? Comment le stimuler ? Petit tour d’horizon.

Chez la femme, qu’appelle-t-on le point G ?

Stimuler le point GLe point G a été découvert pour la première fois par Ernest Grafenverg, un gynécologue d’origine allemande, dans le courant des années 40. D’après ses dires, il se situerait sur une partie du vagin, à près de 3 cm de l’entrée.

Celui-ci est discernable grâce à sa forme saillante et sa muqueuse légèrement rêche, comparé aux autres zones du sexe féminin. Il se constituerait de terminaisons nerveuses occupant une place prépondérante quant au plaisir sexuel de la femme. Alors que ces terminaisons sont stimulées, cela permet aux femmes d’avoir un orgasme. Le Point G est d’une grande importance, étant donné que les parois vaginales ne se composent pas toutes de ces terminaisons.

Ainsi, repérer et stimuler correctement le point G d’une femme l’aidera à profiter d’un instant orgasmique. À ce jour, ce point est encore sujet à controverse, auprès des chercheurs, des gynécologues ou encore des scientifiques. Et pour cause, certaines femmes confirment l’avoir localisé, tandis que d’autres n’ont pas encore réussi.

Le point G et l’atteinte de l’orgasme

Stimuler et masser le point G peut aider à provoquer un orgasme. Mais cela n’est effectif que chez une femme sur dix. En effet, chez un certain nombre de femmes, lorsque le point G est excité, cela n’engendre ni plus ni moins qu’une sensation certes agréable, mais qui ne permet pas d’arriver à un stade orgasmique. Pour y parvenir, il est parfois nécessaire de stimuler toutes les zones du vagin, à savoir l’orifice, les côtés, l’arrière, etc. Si le point G est un sujet de fantasme, vous ne devez pas pour autant vous focaliser sur celui-ci, car il n’est pas donné à toutes les femmes de jouir grâce à la stimulation de ce point.

Y a-t-il une technique spécifique pour repérer le point G ?

Bien que bon nombre de personnes pensent que cela est infaisable, le point G peut être découvert et peut être atteint à la main depuis l’ouverture de la vulve. Il se trouve dans le vagin, dans sa partie supérieure à proximité de l’os pubien. Pour le palper, vous devez juste insérer un ou deux doigts à l’intérieur du vagin, en ayant la paume de la main côté face. Lorsque les doigts sont introduits jusqu’à environ 3 cm de l’orifice vaginal, il vous suffit de tâter en suivant l’os pubien jusqu’à ce que vous sentiez une sorte de bouton spongieux, ressemblant à une petite boursouflure. Dans sa majeure partie, le vagin est plat et doux au toucher. Dès lors que vous aurez l’impression de toucher une zone plus râpeuse, cela signifie que vous avez trouvé le fameux point G.

Si la femme est excitée, la recherche du point G s’effectuera plus aisément, car il sera encore plus enflé. Ainsi, afin de le repérer, le partenaire doit établir de bons préliminaires, à même de mieux préparer le terrain, pour qu’il soit plus humide. Avant de s’aventurer à la quête du point G, une excellente « mise en forme » sexuelle est de rigueur. Quelques caresses, massages sensuels, baisers pourront entre autres faire l’affaire. Enfin lorsqu’il est localisé, le moment est venu de le stimuler.

Quelle méthode adopter pour stimuler et masser le point G et parvenir à l’orgasme ?

Il est possible de stimuler le point G de différentes manières. Reste à bien maîtriser ses gestes afin d’atteindre l’orgasme.

Massage du point G— Comment le faire soi-même ?

Dès la minute où vous aurez repéré votre point G, en ayant promené vos doigts le long de la paroi vaginale, faites-les aller et venir et exercez une certaine pression sur les parois du vagin, tout en réalisant une sorte de massage. Lorsque vous l’essayerez pour la première fois, vous pourrez éprouver certaines difficultés. Mais au fil du temps, vous réussirez aisément. En outre, vous devez savoir que la stimulation de ce point peut engendrer une envie d’uriner. N’arrêtez surtout pas de masser, car cette sensation est tout à fait normale.

— Des positions sexuelles plus favorables à la stimulation du point G

Pour stimuler le point G, certaines positions seront plus efficaces que d’autres au cours du rapport sexuel. Vous pouvez par exemple essayer la petite cuillère, lorsque les deux partenaires sont allongés sur le côté et l’homme est derrière la femme, la levrette, la position à quatre pattes, ou encore le bateau ivre, alors que la femme est sur le dos, les jambes étant placées sur les épaules de son compagnon. L’Andromaque est aussi une position favorable à la stimulation du point G : l’homme est couché sur le dos tandis que la femme est assise sur lui tout en étant face à face. Enfin, le missionnaire peut convenir, mais pensez à ajouter un coussin sous les fesses de la femme afin de remonter le bassin et le pencher légèrement.

— Stimuler le point G grâce à des sextoys

Les jouets érotiques peuvent également vous aider à stimuler le point G. Vous pouvez en trouver différents modèles, allant de la carotte au lapin, en passant par le godemichet ainsi que le vibromasseur. Il vous suffit d’appliquer du lubrifiant sur le jouet et de l’introduire dans le vagin en longeant sa paroi supérieure. Pratiquez des mouvements lents, et massez tout en exerçant une pression assez forte. Si vous n’y arrivez pas au premier essai, n’abandonnez pas et continuez, car au bout de quelques tentatives, vous y parviendrez en toute simplicité.